Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

ETM; Hyères CAUZ

Après la victoire convaincante face à Cuers Pierrefeu qui clôturait l’année 2022, Michel Galia le coach de la réserve du CAUZ attendait pour ce premier match de l’année 2023 en déplacement à Hyères, en plus du résultat, que les partenaires de Florian Politi y mettent la manière.

« Je leur ai demandé du jeu en mouvement en attaque avec beaucoup de course » dixit Michel.

Et vu l’entame de match, le discours a été entendu. Romain Lafont ouvre la voie, Florian Politi a le bras chaud avec un Gilles Bérard à la baguette.

En défense Mattéo Ferrigno retrouve ses marques et derrière Julien Esposito ferme la boutique.

6 – 1 au bout de 10 mn, 12 – 5 après 20 mn et la rentrée de Tom Roblot-Coulange et Timothée Pavy. La pause est atteinte sur le score de 17 – 8 pour les Cauziens.

Au retour des vestiaires, les locaux vont accélérer et mettre la pression sur la défense du CAUZ. Le match s‘équilibre grâce notamment à Niels Endel qui assure en attaque. Les ailiers n’en sont pas de reste. Cyril Polit, Théo Rumelhard et Thibaut Chakarian-Di Rosa font le job.

22 – 16 à la 40ème, 30 – 21 à la 50ème la messe est dite ! D’autant, qu’après un début hésitant, Louis Leroux est à la parade dans ses buts.

Score final 33 – 26. La réserve du CAUZ reste sur la même dynamique et c’est là l’essentiel.

« Mes joueurs ont répondu à mes attentes. Si on excepte 10 mn de flottement en début de seconde période, je suis satisfait de la manière dont on a gagné le match. Il nous reste 2 matchs pour finir la 1ère phase et même si on est déjà qualifié pour la poule haute, j’attends qu’on continue de travailler fort afin d’améliorer certains secteurs encore perfectible. De plus, on devrait récupérer nos blessés Sacha Naslot et Lucas Luisi qu’il faudra rapidement remettre au diapason. Le moral est au beau fixe !!! »

Prochain match à Allauch le dimanche 29 janvier à 17 h.